Archives de l’auteur : mohamadkanso

La Maison libanaise

La maison des villages libanais est perdue dans la verdure des arbres ou cachée sous les vignes. Elle est l’unique royaume de ces montagnards qui ont su exploiter d’une manière heureuse la géographie physique de ce pays et dont l’architecture est à l’image de leur âme ; ouverte, rayonnante donnant sur des horizons infinis, presque enchantée par la magie du paysage et du climat. L’architecture libanaise se manifeste à plusieurs niveaux :
– une cave sur laquelle s’étend une terrasse qui fait comme un balcon ou chambre haute.
– L’exiguïté de la place dénote bien que la vie ici se passe la plupart du temps en plein air.
– Cette maison est facile à construire ; elle est soigneusement bâtie avec de la pierre, de la terre battue et de la paille.
– Elle est basse et blanchie à la chaux ; elle s’harmonise avec le paysage dans lequel elle s’insère. Cette maison est la maison libanaise traditionnelle. Elle diffère de la maison nouvelle qui est marquée par un toit d’argile et des tuiles, par sa hauteur, son élévation et sa beauté, influencée par le style occidental; Elle est spacieuse et formée en style d’arcades.
Le style de la maison traditionnelle reflète une individualité bien marquée par la Montage.La première impression qui frappe dans l’aspect de cette maison, vue de l’extérieur, c’est son ouverture vers l’Ouest. Elle suit ainsi la pente générale de la Montagne, et comme inconsciemment, elle retrouve sa vocation : plantée dans une terre d’Orient, elle ne cesse de regarder vers l’Occident. L’orientation de la maison libanaise était fonction de la géographie.

Ainsi, on profitait des longs après-midi ensoleillés de l’hiver, du soleil couchant sur la Méditerranée, et, l’été, de la brise qui rafraîchit les longues veillées sur la terrasse.