Si Facebook n’existait pas, je…

Si Facebook n’existait pas, j’apprendrais les nouvelles à travers la télévision, les journaux ou les conversations. Aussi, je découvrirais les facettes des personnes à travers des conversations et nous partagerons le temps. Je me préoccuperais plus pour obtenir les numéros des personnes avec qui j’ai besoin de parler au téléphone. J’utiliserais mes temps avec choses plus productives et j’utiliserais plus Twitter.

Laisser un commentaire