Pour aller plus loin

Outre l’encyclopédie en ligne, Wikipédia, vous pouvez aussi trouver des renseignements complémentaires sur chacun de ces personnages ou organismes sur Internet.

Stéphane Hessel : fiche pédagogique http://philliria.files.wordpress.com/2013/03/fiche_pedagogique_pour_la_classe_stephane_hessel.pdf

Robert Badinter : discours du 17 septembre 1981 à l’Assemblée nationale sur l’abolition de la peine de mort.
http://www.ina.fr/video/I00004544

La ségrégation (1962), reportage sur Atlanta. Martin Luther King
http://www.rts.ch/archives/tv/information/continents-sans-visa/3462337-la-segregation.html

Les enfants de Don Quichotte http://lesenfantsdedonquichotte.com/

UNICEF http://www.unicef.fr/

Programme alimentaire mondial http://fr.wfp.org/

Fernando Botero est un artiste, peintre et sculpteur colombien, né à Medellin en 1932. Il rêvait de devenir toréador mais, une fois admis dans une école de tauromachie, il n’arriva jamais à vaincre sa peur des taureaux. Il préféra donc les dessiner. Dès 1948, Botero devient illustrateur pour une revue de sa ville natale avant de partir s’installer dans la capitale qui lui consacrera en 1951 une exposition. En 1952, après avoir obtenu le deuxième prix du Salon des artistes colombiens, il entreprend un voyage en Europe où il étudie en profondeur l’œuvre de Francisco Goya et de Diego Vélasquez. Mais c’est à Mexico où il s’installe en 1956 qu’il découvre son style unique fait de personnages qui « ne sont pas gros » mais qui « ont du volume ».
C’est en 1961 que le Museum of Modern Art de New York, où il est installé depuis 1959, lui achète la toile Mona Lisa à l’âge de 12 ans de Botero.
Il faudra cependant attendre les années 70 pour qu’il commence à découvrir la sculpture dont il devient un véritable maître comme le montrent ses œuvres en bronze et en marbre qu’il crée dans son studio toscan.
Parmi les expositions les plus récentes, à retenir celle qu’il a consacré en 2008 aux conditions de détention des prisonniers d’Abou Ghraib.

Portrait de Fernando Botero (ce site en français, très complet sur l’artiste, propose aussi un questionnaire que vous pourriez utiliser en classe) :
http://www.contacttv.net/i_presentation.php?id_rubrique=466

Mona Lisa à l’âge de 12 ans (Musée d’Art moderne, New York, 1959) :
http://www.youtube.com/watch?v=y1sMFu2walc

Lire le commentaire sur ce tableau sur le blog Art au quotidien http://www.artduquotidien.com/?p=578

Albert Davoine propose sur son site de nombreux modèles de rédaction ou de préparation de documents ou présentations dont celle de la conférence.
http://davoine.ca/cours/documents/conference.htm

Langage non verbal
Pour aller plus loin dans le langage non verbal, nous vous proposons quelques liens d’intérêt qui pourront vous aider ou aider vos élèves dans la préparation d’activités d’expression orale, notamment de prise de parole en public.
Dans ce reportage, Jacques André, un spécialiste du langage non-verbal analyse les gestes de quelques hommes politiques belges.
http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_la-communication-non-verbale-un-chantier-pour-nos-politiques?id=6508853

La prise de parole en public (le regard, le geste, la posture)
http://www.onlineformapro.com/demo.php?id=4
http://www.onlineformapro.com/demo.php?id=5

Prendre la parole en public. Ce document en ligne destiné aux formateurs pourra vous donner des pistes pour traiter la question en classe.
http://www.cedip.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/Prise_de_parole_en_public_cle2633df.pdf

La gestuelle
http://www.egostyle.fr/pages/pagesgestuelle/cadgestuelle.html

Décrypter la communication non verbale
http://www.youtube.com/watch?v=ggcnM7OcFSg&feature=player_embedded

Et si vous avez le temps, consultez ce site qui mêle la gestuelle et la BD dans une analyse de la communication non verbale dans Tintin :
http://langagecorporel.blogspot.com.es/2011/04/langage-corporel-haddock-et-tintin.html